La COP15, ça vous parle ?

Écrit par Ma Grande Forêt

Il y a eu la COP15 dédiée au climat en 2009 à Copenhague.️
Mais ici je vous parle de la 𝐂𝐎𝐏𝟏𝟓 𝐝𝐞́𝐝𝐢𝐞́𝐞 𝐚̀ 𝐥𝐚 𝐛𝐢𝐨𝐝𝐢𝐯𝐞𝐫𝐬𝐢𝐭𝐞́.

15ème conférence des parties sur le sujet, elle peine à avoir lieu.
Prévue initialement en octobre 2020, elle a dû être repoussée à cause de la pandémie COVID et a été scindée en 2 :
– La première partie (protocolaire) a eu lieu en octobre 2021 à Kunming (Chine)
– La deuxième partie était prévue en mai 2022, puis a été repoussée à l’été 2022, puis à décembre 2022, à Montréal cette fois-ci.

Soit 3 reports et 2 ans de retard. Et pourtant l’enjeu est de taille : 𝐝𝐞́𝐟𝐢𝐧𝐢𝐫 𝐮𝐧 𝐜𝐚𝐝𝐫𝐞 𝐦𝐨𝐧𝐝𝐢𝐚𝐥 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐦𝐢𝐞𝐮𝐱 𝐩𝐫𝐞𝐧𝐝𝐫𝐞 𝐞𝐧 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐭𝐞 𝐥𝐚 𝐛𝐢𝐨𝐝𝐢𝐯𝐞𝐫𝐬𝐢𝐭𝐞́ 𝐝’𝐢𝐜𝐢 𝟐𝟎𝟓𝟎 (à l’instar du climat avec la COP21 et les Accords de Paris).

En attendant, les représentants des 196 membres (195 États + l’Union européenne – 𝘭𝘦𝘴 𝘌́𝘵𝘢𝘵𝘴-𝘜𝘯𝘪𝘴 𝘯’𝘰𝘯𝘵 𝘱𝘢𝘴 𝘳𝘢𝘵𝘪𝘧𝘪𝘦́𝘴 𝘭𝘦 𝘵𝘳𝘢𝘪𝘵𝘦́) se sont retrouvés en mars dernier pour discuter du texte qui sera débattu lors de la COP. Malheureusement, les médias évoquent des « difficultés », voire un « échec » dans ces négociations préliminaires. Actuellement, de nouvelles négociations ont lieu à Nairobi. Espérons que celles-ci permettent de faire avancer les débats afin que la COP15 aboutisse à un accord ambitieux.

Et pendant ce temps, la COP26 sur le climat a bien eu lieu en 2021 en Écosse.
Le climat est un sujet de plus en plus mis en avant (et à juste titre), mais il ne peut être décorrélé du problème de la biodiversité. Il s’agit d’une seule et même crise : celle de notre empreinte sur la planète. Ne parler que climat, c’est un peu comme tenter de remplir une tasse de café décarboné alors que le fond est troué.

➤ Environ 1 million d’espèces sont menacées d’extinction, notamment au cours des prochaines décennies (IPBES)
➤ Le taux d’extinction actuelle est 10 à 100x plus rapide que le taux moyen des 10 derniers millions d’années (IPBES)
➤ 75% de la surface terrestre est aujourd’hui altérée de manière significative (IPBES)
➤ La valeur des services rendus par la nature est estimée à 125 000 milliards de $, soit 1,5 fois le PIB mondial (FAO).

Par Floriane WAFLART

Envie d’en savoir encore plus  : cliquez ici !

Articles récents

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.